Education en Norvège pour l'échange à l'Université nordique dans le cadre du programme Erasmus +

Nikita Degtev, étudiante de premier cycle en gestion à USTU, a participé au programme de mobilité universitaire Erasmus +. De janvier à juin 2019, il a étudié à l'Université du Nord (Bodo, Norvège). Cela est devenu possible grâce à l'accord entre l'USTU et la Nord University. À son retour, le participant a partagé ses impressions et son expérience, en soulignant certaines caractéristiques qui distinguent l’éducation norvégienne de l’enseignement supérieur russe.

Voici les différences les plus importantes:

«L'accent est mis sur l'indépendance. Nous avons assisté aux cours 2-3 jours par semaine pendant 3-4 heures ou même moins. L'Université dispose d'une bibliothèque confortable qui est un endroit très populaire parmi les étudiants norvégiens: il était difficile de trouver un endroit libre. "
"Travail de groupe. Au cours du semestre, j’avais deux groupes de 3-4 étudiants, nous avons tous préparé des projets et révisé pour les examens."
"Une communication moins formelle avec les professeurs. Parfois, ils voulaient savoir si les informations étaient présentées de manière compréhensible et demandaient si quelque chose n'était pas clair pour nous au cours des leçons. Il est également normal de demander à l'enseignant de prendre une pause."
"Pas de sonnerie. L'enseignant décide lui-même quand faire une pause. D'habitude, nous prenons une pause toutes les 45 minutes de la conférence."
"Conférenciers invités. Des dirigeants expérimentés de l'industrie du pétrole et du gaz, tels que le PDG de RN Nordic Oil, ont donné des conférences fréquemment."
"Examens. Dans trois des quatre disciplines, notre évaluation a consisté en: 1. la rédaction de travaux individuels ou en groupe - ce qui représente 40% de la note finale. 2. la réussite de l'examen à l'ordinateur ou par écrit en présence des examinateurs - 60% de la note finale. "
"La Norvège a un système de notation en six points - de A à F. Ainsi, ayant reçu C pour l'examen écrit (60%) et A pour le travail en groupe / individuel (40%), la note finale était B. En outre, au cours du semestre, nous avons effectué des tâches supplémentaires, qui consistaient en une admission à l’examen. L’essentiel de l’examen s’est déroulé en présence des examinateurs dans de grandes salles (gymnases). Chaque étudiant disposait d’une table individuelle et les examinateurs marchaient entre les tables. Il est important de dire que si un étudiant est pris dans une tentative d'écriture (même si le téléphone sonne juste dans sa poche), il est suspendu de la reprise de la discipline pendant deux ans. "